CANTORÍA

Males llengües

Cantoría
Cantoría

Inés Alonso, soprano | Samuel Tapia, contreténor | Jorge Losana, ténor et chef d’orchestre | Valentín Miralles, basse

PROGRAMME

Males llengües

Bartomeu Cárceres : « Sus sus sus », fragment de La Trulla, du Chansonnier de Gandie / Anonymes : Riu riu chiu, Dadme albricias hijos d’Eva, Verbum caro factum est, Si la noche haze escura, Falalán, falalalera et Teresica hermana, du Chansonnier d’Uppsala / Anonyme : Corten espadas afiladas, du Chansonnier musical de Medinaceli / Mateu Fletxa le Vieux : El Jubilate (fragments), La Justa (fragments), El Fuego (fragments) et La Bomba (fragments), de Las Ensaladas de Fletxa / Anonymes : Dindirindín, Pase el agoa et La Tricotea, du Chansonnier de Palacio / Francisco Guerrero : Prado verde y florido et Huyd, huyd, de Canciones y villanescas espirituales

Un brasier de désir, de passion et de péché. Le feu brûle dans le cœur des amants, comme les flammes de l’enfer. La vierge est tentée par un beau et jeune garçon et, à la fois, apporte la rédemption divine au monde. Ce programme, présenté par le jeune ensemble vocal Cantoría, montre que le désir charnel et la dévotion divine se fondent dans ce répertoire où la musique et le texte font un clin d’œil aussi bien à la culture populaire qu’au raffinement courtois et à la tradition religieuse dans un théâtre peuplé de vierges, de cocus, de saints et de démons.

 
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies En savoir plus
ACCEPTAR